Vaccins : devant les Nations unies, le Saint-Siège soutient la levée des brevets

Matthew TenBruggencate (Unsplash)

Les États, les agences multilatérales et les partenaires privés « doivent travailler ensemble pour mettre en œuvre une renonciation aux droits de propriété intellectuelle » afin d’assurer un accès universel aux vaccins, a exprimé le Saint-Siège dans un communiqué diffusé le 6 juillet 2021. La mission permanente du Saint-Siège à Genève s’est exprimée lors de la 47e session du Conseil des droits de l’homme.

Dans la lignée d’un rapport effectué par un expert des Nations unies, le communiqué du Saint-Siège dénonce un « nationalisme excessif du vaccin » dans de nombreuses régions du monde. Le « virus de l’individualisme » s’est répandu dans le monde entier donnant l’illusion que « les lois du marché ou de la propriété intellectuelle pouvaient primer sur les lois de l’amour et de la santé de l’humanité », déplore la mission du Saint-Siège à Genève. Dans ce contexte, le Vatican souhaite encourager tous les acteurs « à rechercher des solutions concrètes et durables » capables de faire face à l’isolationnisme.

À plusieurs reprises, le pape François avait mis en garde contre le risque de s’accaparer les vaccins, dénonçant la « myopie » de ceux  qui « mettent l’accent sur la propriété intellectuelle » et appelant à un « internationalisme des vaccins ». Si le président de l’Académie pontificale pour la vie avait clairement laissé entendre sa position sur la distribution des vaccins, c’est la première fois que le Saint-Siège plaide clairement en faveur d’une levée des brevets devant les Nations unies.

CG

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés