Non, les vaccins ne contiennent pas de nanoïdes et la technologie employée n’entraîne pas de « microdysfonctionnements » dans l’organisme

Photo by L N on Unsplash
Vous nous avez fait parvenir une série de liens dans lesquels une personne, qui se présente sous le nom de David Topí et qui prétend être un « écrivain aux multiples facettes », affirme que « les vaccins contiennent des nanoïdes », ce qu’il définit comme « des particules infimes, microscopiques » qui se mélangent avec une « solution saline isotropique », qui permet « d’imprégner les composants “normaux” du vaccin dans une seringue pour les injecter par la suite dans le corps ». Cette information est TROMPEUSE. Les vaccins contiennent des composants à base de sel qui contribuent à dissoudre le principe actif et facilitent sa préparation, sa préparation, sa conservation ou son administration, mais ce ne sont pas des nanoïdes, concept inexistant dans les manuels de médecine. On appelle ces composants des excipients.

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés